RSS
RSS



 

Central Perk :: Anciennes Archives
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Adelia Marquez Goldstein

Sujet: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 9:22
Invité
Invité
Anonymous
Adelia Marquez Goldstein 101029090354265803Adelia Marquez Goldstein 101029090427417704Adelia Marquez Goldstein 10102909045479854


Adelia (Marquez) Goldstein

    FEAT : Nina Dobrev


Carte d'identité
Prénom(s) : Adelia
Nom : Marquez, mais va faire croire qu'elle se nomme Goldstein
Âge : 18 ans
Ville : Viens juste d'arriver à Wisteria Lane
Date de naissance : 12 Mars 1992
Statut : Célibataire
Yeux : Chocolat
Cheveux : Marron
Groupe : Desperate Teens
Niveau de RP:
Spoiler:
 
code du reglement:
Spoiler:
 


Biographie
Je naquis un certain 12 Mars 1992 à Guadalajara ou plutôt surnommé La Perla del Occidente (La perle de l'Ouest), au dernier recensement c’est une très grande ville touristique et connue pour son architecture extraordinaire. Je ne vis pas le jour dans un hôpital, non, mes parents ne c’était pas parmi se luxe, tout comme pour mes 4 autres frères et sœurs… Donc, ma mère accoucha dans la maison familiale. Tout le monde était dehors, le voisin qui avait fait de études de médecine l’aida du mieux qu’il pouvait.
Je poussai mon tout premier cri vers 15h à peu près, la famille fut heureuse de voir que j’étais une fille, car avant moi il y avait trois garçons qui vivent encore ici, et une fille qui habite bien loin maintenant… J’eus une enfance assez heureuse, certes je vécu certains moment difficiles, comme quand mon père perdu son travailler, ou quand nous n’avions plus beaucoup d’argents pour nourrir la grande famille que nous étions. Mais il y eu des évènements heureux, les Noël est les anniversaire où les parents faisaient le maximum pour que l’on soit heureux, quand papa avait eu une promotion et que nous avions pus manger à notre faim pendant plusieurs mois. Nous n’étions ni riche, ni pauvre, nous vivions dans un quartier insalubre, et pas dans la rue, encore heureux !!
Vers mes 3 ans, je fis la connaissance d’un petit garçon d’un an mon aîné, Donavan Hernandez, qui deviendra par la suite mon meilleur ami et mon confident. Je l’adore, avec lui je me suis toujours amusée, il sait me faire rire même dans les jours où j’étais triste, il a toujours été là quand j’avais besoin de lui. Dès notre rencontre nous devînmes inséparable.
Mes grands frères étaient très protecteur à mon égard, et même aujourd’hui ils font encore attention à mes fréquentations, ce que je trouve un peu bête car je suis majeure, mais bon cela est très gentil de leur part, je dois bien l’admettre.
Depuis ma plus tendre enfance, je me souviens de mon père, qui me prenait sur ses genoux en me montrant la photo d’une magnifique jeune fille, et me disait « Tu vois, ta grande sœur Gabrielle à réussi dans sa vie, tu lui ressemble énormément ma fille autant physiquement que moralement, et je souhaite que plus tard tu sois aussi heureuse qu’elle ». Dans sa voix l’on pouvait distinguer de la fierté à l’égard de cette personne que je n’avais pas connu, je ne connaissais que son prénom, son âge (18 ans mon aînée), et qu’elle avait été mannequin.
Je me souviens aussi que j’avais fait la promesse à mon père, qu’un jour il sera aussi fier de moi qu’il l’avait été pour ma grande sœur.

Lors de ma huitième année, un drame se produisit : papa mourus d’une crise cardiaque lors de son travail aux mines. Notre voisin qui avait des facultés de médecin nous avait prévenu qu’il avait des problèmes de cœur, et qu’il fallait qu’il arrête de travailler aussi souvent… Mais il ne l’écoutai guère et lui disais « je suis solide, je tiendrais encore longtemps !! » Malheureusement il avait tord. Cela me chamboula énormément, j’en suis encore très triste. A l’époque j’étais encore qu’une petite fille, et en apprenant la mort de mon père adorée, je fis une sorte de fugue, me réfugiant chez Donavan pendant plusieurs semaines.
Se fut très difficile de retourner à la maison, pleins de souvenirs me submergeaient, je le revoyait encore assis sur son fauteuil en train de me parler de Gabrielle…
Nous l’enterrâmes dans le cimetière de la ville, il n’y eu pas de grandes pompes, juste la famille et les amis, c’était se qu’il souhaitait.
Malgré cela, je continua à grandir avec cette douleur dans mon cœur, et en voulant à tout prix exaucer la promesse que je lui avais faite quelques années plus tôt…

Vers mes 14 ans, je devins une très belle demoiselle, j’avais un franc succès avec les garçons du coin, mais je ne pouvais en profiter car j’avais quatre gardes du corps (mes frères et Don) constamment en train de surveiller les moindre faits et gestes des autres personnes. De toute façon cela ne m’intéressait guère. Bizarrement, le seul homme que j’ai toujours adoré, dont je ne peux me passer de sa présence, après mon père, est Donavan. Rien que d’être séparé de lui quelques jours m’est insupportable…
Je n’ai jamais vraiment sus quel genre de sentiments j’avais à son égard, mais à l’époque je ne me posais pas ses questions, j’étais trop jeune pour avoir un copain… En faite, je n’en ai jamais eu, c’est peut être pour cela que je rêve toujours au Prince Charmant…

Lorsque je fus enfin majeure, à 16 ans, je pris un petit papier que mon père m’avait laissé, où il y avait d’inscrit le nom et l’adresse de l’institue de mannequinât où Gabrielle était parti quand elle avait un an de plus que moi. Je me rendis donc à New York, j’avais tellement économisé en faisant pleins de petits boulots que je pus payer le taxi jusqu’à cette magnifique ville et me louer une chambre de bonne pas loin de l’agence.
Je trouvai un travail en temps que serveuse dans le restaurant qui m’hébergeait, grâce à se service que je leur rendait, le loyer était diminué largement, je qui m’avantageais.
Je ne savais pas comment faire pour entrer et dire que je voulais devenir mannequin, jusqu’au jour où je tomba sur une affiche qui disait que l’enseigne faisait un casting pour trouver de nouvelles jeunes filles, je m’y inscrit de suite. Je me fit toute belle le jour J dans l’espoir d’être prise, car je voulais absolument tenir ma promesse et que se métier me passionnait aussi, j’avais même été élue la plus belle jeune fille de moins de 18 ans dans ma ville natale.
Il y avait beaucoup de demoiselles inscrites, ce qui me faisait paniquer, car elles étaient toutes magnifiques. Nous avions des numéros, ils ne voulaient pas savoir nos prénoms car nous étions nombreuses.
Entre temps, je fis la connaissance de Marie-Rose Queen’s, une très belle blonde d’origine Française mais qui vivait à New York avec son père depuis peu. Cette dernière me donna le courage et l’assurance dont j’avais besoin.
Grâce à elle je me retrouvai au quart des finals en sa compagnie. Cette fois ci, ils prononçaient nos noms, et quand se fut à moi de faire une apparition devant le jury, quand mon nom de famille fut prononcé un gros monsieur noir se leva avec surprise, me pointa du doigt et dit « celle là je la veux de suite, elle est prise !! »
Je ne compris pas pour quelle raison on me pris de suite, il y eu des rumeurs comme quoi j’avais eu une aventure avec cet homme que je ne connaissais guère.
Au final, Marie-Rose gagna le concours, et nous nous retrouvâmes toutes deux en tant que nouveaux mannequins. Le gros monsieur noir m’expliqua qu’il avait eu auparavant ma sœur, qu’elle avait été très doué, mais que le succès lui était monté à la tête, quand il à sus que j’étais sa sœur il voulu absolument de moi pour réussir ce qu’il avait échoué avec Gaby.

Ma carrière était lancée !! Quand j’annonça cela à la famille et à Donavan, ils furent tous très fières de moi et m’encouragèrent à aller jusqu’au bout.
J’eus un photographe attitré, Anthony Goldstein, de deux ans mon aîné, ce dernier était le fils du patron, donc je me devais d’obéir à ce qu’il disait et de ne jamais le contredire si je voulais garder ma place. En tout cas il était très gentil et amusant, nous devînmes vite amis, je pouvais compter sur lui, Marie-Rose qui réussissait aussi bien que moi, et bien entendu Don, qui venait de temps en temps me voir. Par contre, mon meilleur ami déteste mon photographe, je ne sais pas pourquoi… Apparemment il trouve que c’est un gros pervers et que je devrais m’en méfier, jalousie ou vérité ??

Il y a quelques mois, nous eûmes la visite surprise d’une ancienne mannequin, nous n’avions pas eu l’autorisation de la voir, mais moi je réussi en me glissant derrière une porte entrouverte, et là se fut le choc : c’était elle, Gabrielle Solis, ma Grande Sœur était là !!
Je réussi à persuader la secrétaire de trouver ses coordonnés, et je décida de partir la retrouver. Anthony arriva facilement à persuader son père que j’avais besoin de se petit voyage pour être encore plus rayonnante. A une condition, que mon photographe m’accompagne, comme cela il pourra envoyer les photos prises via internet. Je dus me résoudre à l’avoir constamment sur mes talons, non pas que je ne l’aime pas au contraire !! C’est juste qu’il est parfois assez envahissant…
Après des adieux assez triste, nous partîmes tous les deux pour prendre l’avion en direction de Wisteria Lane, il avait réussi à acheter une magnifique et très grande maison dans le même quartier où vivait Gabrielle. Pendant la voyage, je décida de prendre le nom de famille de Anthony, me faisant passé pour sa petite sœur pour ne pas révéler ma varie identités de suite…

*- Les mensonges et secrets ne font que de commencer -*









« J’aime... J’aime... le calme. Cela dit, j’aime également le contraire. J’aime l’agitation, l’adrénaline qui grimpe doucement le long de ma colonne vertébrale, lorsque j’entreprends un projet qui me tient à cœur. J’adore les orages, les éclairs brisant le ciel noir. J’aime me retrouver dans la nuit avec mes rêveries pour seule compagnie. Ah oui, j’aime rêver. Ce que je n’aime pas ? Oh, c’est plus complexe. J’ai horreur des nuits de pleine lune. Allez savoir pourquoi ? Evidemment, à cause de mon père. Je l’ai toujours connu ainsi, c’est vrai, je connais son problème par cœur, je sais comment je me dois de réagir. Pourtant, dès que j’aperçois la lumière scintillante de ce satellite, je ne peux retenir cette sensation de froid qui me traverse tous les membres en quelques courtes secondes. La peur, l’échec, peut-être. L’échec ? Je suis paniqué à l’idée d’échouer. Ce qui est affreusement difficile, puisqu’on ne peut pas tout réussir. Les situations que je ne peux pas contrôler m’insupportent, également. J’aime diriger les choses comme je l’entends. »

Il vous sera difficile de trouver sur cette planète quelqu'un d'aussi têtu que moi. Bornée et campée sur ses idées, voilà ce que vous pourrez dire de moi quand vous me connaîtrez un peu mieux. Quand j’ai une idée en tête, inutile d'essayer de me la ôter. Aussi, tenter de vous donner raison alors que j’en pense totalement le contraire est pour vous un suicide : jamais, au grand jamais vous n'y parviendrez, autant vous prévenir tout de suite. Ce n'est pas tellement un défaut, mais il est très facile de m'agacer. Je me montre très ouverte et tolérante mais disons qu'il y a une certaine marge à ne pas dépasser en ma présence, auquel cas je ne vous agresserai pas mais je n'en penserai pas moins... Sinon, ne soyez pas étonné de voir posé sur vous mon regard toisant et circonspect que peu de gens arrivent à supporter. La jalousie. Cette saleté me ronge. Pour tout et n'importe quoi. Chez moi, c'en devient maladif. Aussi, mon aspect taciturne. Je sais doser ma touche de festivité, et l'utiliser quand il le faut : lors de soirées arrosées, en compagnie de gens festifs. Mais je ne serai pas la jeune femme qui viendra vous aborder ouvertement, d'une voix forte et assurée, avec un air royal et pompeux. De nature franche et d'un naturel qui fait de moi une femme très spontanée et ouverte, je dis tout haut ce que beaucoup pensent tout bas sans m'interroger ; bien sûr je peux être aussi, très hypocrite. On peut aussi ajouter que j’ai un tempérament plutôt désobéissant, indépendant et assez roublard. Se plier sous les ordres de quelqu'un me sera difficile voire impossible : sur ce point là, j’aurais pu être une parfaite Rebelle. Restent encore quelques défauts communs tels que l'impatience à fort degré, et bien d'autre ... Etant du genre inflammable, je sais ce que c'est qu'être furieuse et mieux vaut ne pas montrer le bout de son nez dans ces moments là. Ma spontanéité fait que je pourrais vous flanquer une torpille même si je vous apprécie.

Intuition étant chez moi très développée, je suis très sensible à mon environnement. Je "ressens" les ambiances, les humeurs et les sentiments d'autrui et lorsque je capte des influences négatives j’en éprouve une sorte de malaise qui affecte immédiatement tout mon être, d'autant plus facilement que ma vive imagination risque de me déstabiliser encore plus en amplifiant ma réceptivité. De nature anxieuse, je m’inquiète facilement pour mon entourage et m’efforce de créer pour eux une atmosphère familiale rassurante, une sorte de bulle où je trouve aussi le réconfort chaleureux qui m’est si nécessaire. Mais à trop se préoccuper du bien-être de mes proches, il se peut que l'on me reproche d'être trop envahissante et de tenter parfois, par un subtil chantage affectif, de régenter leur vie. Je dois apprendre à leur faire davantage confiance ! Et sûrement a être moins possessif et jalouse…

Faite tout d'une pièce, mon énergie naturelle me pousse fréquemment à désirer avoir la première place partout où j’arrive et sans l'étrange sympathie qui émane de ma personne, certains pourraient parfois me trouver arrogante et beaucoup trop déterminé. Sûrement prête à tout pour gagné, ma force et mon envie me donne ce côté de garce que je cache au fond de moi. Foncer tête en avant n'a évidemment pas que des avantages. A force de courage et de mouvement, je peux aussi me cogner et brutalement… douter. Du coup, tout mon courage, ma droiture, mon enthousiasme et ma franchise peuvent se muer en une certaine agressivité, une révolte et une vulnérabilité que personne n'aurait soupçonnée avant.

Je suis courageuse, franche, enthousiaste, dynamique, extravertie, directe, fêtarde, démonstrative, chaleureuse, impulsive, aventureuse, intrépide, guerrière, possède un grand esprit de compétition, mais je peux aussi parfois être naïve, dominatrice, égocentrique, impatiente, narcissique, égoïste, imprudente, inconsciente, gaffeuse, infantile, colérique, téméraire. Enfaîte, j’ai tout simplement une double face.


Je n'aime pas me faire amadouer ni contrôler. Tel un chat sauvage, jamais je n’accepterais la captivité. L'idée d’être enfermée est déjà un lourd supplice pour moi, je ne supporte pas les murs, les restrictions, tout comme les ordres... L'indépendance, que diable! Il n'y a rien de meilleur. L'une de mes philosophie est “vivre et laisser vivre”, grâce à laquelle je me montre plutôt tolérante. Mais cela n'empêche pas que j’ai une très mauvaise opinion de la gente féminine et masculine qui se pense supérieur. Me regarder de haut aura sur moi un effet très néfaste. A défaut de vous taper dessus, je n'aurai plus aucune estime pour vous, aussi, l'hostilité que je vous porterai dans mes paroles sera plutôt désagréable. Je suis plutôt facile à vivre, mais dans le quotidien, il y a un grand nombre de choses qui m'irritent ; il serait bien trop long d'en faire une liste exhaustive.

J’aime l'indépendance! L'originalité. J’apprécie aussi la tranquillité, qu'on me laisse au calme quand j’en ai envie est un pur bonheur.
J’aime aussi le son de la pluie. Quel bonheur! Pour s'endormir, rien de meilleur. Mais ici, il est si rare d'entendre des gouttes marteler le sol ...

« Des phobies ? »
Je n'ai pas peur de grand-chose, en effet, je considère qu'être effrayé revient à devenir soumis, à être à la merci de ce qui nous horripile. Hors, être à la merci d'une petite araignée inoffensive pourrait nous rendre bien plus que ridicule. Pourtant, il y a bien une chose qui m’effraye. C'est la perspective de perdre tous ce qui m’est chair, mes amis les uns après les autres. Je suis de nature lâche, mais je n'ai pas peur de me donner la mort, je n'ai pas peur de me jeter dans la gueule du loup.

Spoiler:
 


Dernière édition par Adelia Marquez Goldstein le Sam 30 Oct - 16:28, édité 7 fois
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 10:08
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
Bienvenuuue petite soeur
et mercii de ton inscription
pour le rp
c'est un que tu as deja fait pas forcément sur desperate x)

si tu as le moindre soucis ou question, le staff y répondra !!!

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 11:27
Invité
Invité
Anonymous
    Merci pour l'acceuil et les conseils Grande Soeur chérie!! I love you
    D'accord, bah au pire je ferai en RP le départ d'Adelia pour Wisteria Lane Smile

    Ah oui, est ce que tu pourrais (essayer) de mettre à la suite du prénom de mon perso Goldstein?? sa fera Adelia Marquez Goldstein, si tu n'y arrive pas, ce n'est pas grave ne t'inquiète pas, je garderai Marquez ^^
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 11:33
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
mais derien x)
je suis heureuse que tu sois laaa
voila c'est fait x)
et fais comme tu le sens soeurette x)

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 11:35
Invité
Invité
Anonymous
    Merci beaucoup!!!
    La fausse identité d'Adelia est là, les secrets et mensonges vont pouvoir commencer x)
    *Saute dans les bras de sa soeur*

    Oki, je vais essayer d'avancer, je pense que j'aurai tout avant la fin de la semaine, amis sui pas trop sûre, on verra bien ^^
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 11:37
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
avec plaisir x) ca va mettre de l'action x)

prend ton temps !!!!!! miss =D

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 12:03
Invité
Invité
Anonymous
    Bienvenue à toi (:
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 12:10
Invité
Invité
Anonymous
    Merci Dewey :oops:
    Gaspard Ulliel!!!




    Edit> Explication du caractère & petite présentation de la persone derrière l'écran fait Smile
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 13:45
Invité
Invité
Anonymous
Welcome cheers .
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 14:39
Invité
Invité
Anonymous
Bienvenue!
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 19:01
Invité
Invité
Anonymous
    Merci Jessica && Lynette Smile
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 19:22
Invité
Invité
Anonymous
Derien Adelia Wink .
C'est la moindre des choses.
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 19:59
Invité
Invité
Anonymous
    C'est très gentil de votre part!! Very Happy
    Quel acceuil chaleureux dites donc x)

    Je sens que je vais bien me plaire ici Wink
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 20:00
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
j'espére x)

je vais tout faire pour qu'il ne coule pas mon bébé xD

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 20:30
Invité
Invité
Anonymous
=)
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 21:21
Invité
Invité
Anonymous
Tu le mérites.
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 21:45
Invité
Invité
Anonymous
    Que de compliments, vous me faites rougir :oops:


    Edit> J'ai fait le test RP, d'habitude mes RPs sont plus longs, mais vus que personnes n'a le même niveau je ferais à peu près de cette longueur là Wink
    Sa m'arrange un peu en même temps comme sa je n'aurai pas à me cresser la tête x)

    Il ne manque plus que l'Histoire, courage Adelia!! ^^
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 22:17
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
x)
pas de soucis
pour le rp c'est comme tu le sens!! aprés on a pas forcément l'envie de faire trop long xD
En tout cas j'aime comment tu écris x)

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Ven 29 Oct - 22:26
Invité
Invité
Anonymous
Welcome !!!!!
affraid Nina I love you
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 8:36
Invité
Invité
Anonymous
    Merci Grande Soeur c'est trop gentil!! Very Happy

    Merci Susan Smile
    J'aime beaucoup ton avatar ^^
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 16:30
Invité
Invité
Anonymous
    Désolée pour le double poste, mais je vous annonce une grande nouvelle:


FICHE TERMINEE!!
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 16:52
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
Omg j'aime ton histoire
c'est avec plaisir que je te valide x)

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 17:21
Invité
Invité
Anonymous
    Merci beaucoup, heureuse que sa te plaise Smile
    Je savais plus comment s'appelais le manager de Gaby donc j'ai dit le "gros monsieur noir" x)

    TROP CONTENTE!! YOUPI!!
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 17:22
FRIENDS
Nombre de messages : 1886
lool moi aussi

je ne me rappelle plus non plus xd

mais c'est parfait x)

_________________
Adelia Marquez Goldstein Tumblr_ocsiumfvYB1upbpbdo6_250

Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein Sam 30 Oct - 17:24
Invité
Invité
Anonymous
    En plus je crois qu'elle le dit dans les épisodes derniers quand elle va à New York, mais je sais plus trop et la flemme de revoir l'épisode x)

    Parfai :oops:
    Tu me flattes là, mais encore merci!!

    Avant de commencer à RPs je vais préparer les PVs comme je te l'avais dit Wink
Sujet: Re: Adelia Marquez Goldstein
Contenu sponsorisé

Central Perk :: Anciennes Archives
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum